Accueil News Véhicules Technique Revendeur Essai Presse Liens

COMMENT CA MARCHE ?  

VEHICULE RECENTS (Après 1998) OBD II

Les véhicules modernes sont équipés d'un calculateur....intelligent ç.à.d avec lequel on peut communiquer. Il suffit pour cela de connaître la langue dans laquelle il parle !! Ces langages s'appelle des protocoles de communication. 

Pour communiquer, on branche sur la prise diagnostique du véhicule une interface qui connaît le langage de communication du calculateur. Il existe souvent plusieurs protocoles pour le même type de véhicule car le même moteur peut être géré par des calculateurs différents (marques et/ou modèles différents) !

On lit alors le programme contenu dans la mémoire du calculateur que l'on édite avec un logiciel spécifique.  De nos jours, les données sont de plus en plus souvent cryptées ç.à.d illisibles à l'état brut, il faut les décrypter afin de pouvoir les modifier !

Ex: Mercedes 270cdi  -  Courbe Rouge: Données Codées, Courbe Bleue: Données Décodées

Puis vient le grand moment tant attendu, la modification des données !!

Les paramètres les plus fréquemment modifiés sont la quantité de carburant injecté, la pression du rail, le(s) limiteur(s) de couple, le(s) limiteur(s) de fumées, la pression turbo, l'avance à l'allumage, le régime maximum, la Vmax, .... et bien d'autres! 

Ex:  Limiteur de couple (Avant - Après)

Un fois les paramètres voulus modifiés, il faut recoder les différentes zones de l'Eprom que l'on a modifiées car ces zones sont protégées par un codage particulier. Puis si nécessaire, on recrypte les données afin d'obtenir un fichier prêt à être transféré. Dans les toutes dernières génération de boîtier, le codage &  décodage ainsi que le cryptage & décryptage est effectué automatiquement par l'interface car l'Eprom Flash est codée avec le microprocesseur et l'Eprom série.

Finalement, avec la même interface, on efface l'ancien programme puis on réécrit le nouveau programme modifié dans l'Eprom Flash vide.......et le tour est joué !!

NB  Autant dire tout de suite que sans expérience ou connaissance particulière, il est extrêmement dangereux de toucher à certains paramètres et surtout de toucher à des paramètres que l'on ne connaît pas... Pour info, il suffit de modifier la valeur d'un seul point (Par ex. passer de la valeur 15 à 16) sans recoder pour que la voiture ne redémarre plus !!!

 

 

Malheureusement, On ne peux pas communiquer par la prise diagnostique avec les boîtiers de tous les véhicules pour la simple et bonne raison que personne mis à part le constructeur ne connaît le language de communication de votre véhicule, Attention, chasse gardée !!! 

Il faut donc que des sociétés spécialisées décodent ces protocoles, cela peut prendre très longtemps...

Mais il y a une solution de secours qui consiste à s'adresser directement au processeur du calculateur en se connectant directement sur la carte électronique, sans passer par la prise diagnostique, c'est la solution BDM. Cette solution est moins "Propre" car il faut ouvrir le boîtier mais beaucoup facile car le langage de communication des processeurs sont connus des spécialistes. 

En effet, les avancées technologique sont telles que les fabricants de boîtiers électroniques (Bosch, Marelli, Siemens, Sagem, Delphi, ......) nous sortent régulièrement tous les 2 à 3ans des systèmes totalement nouveaux. 

En savoir plus METHODE BDM

 

Véhicules plus anciens (1985-1998)

Les calculateurs de cette époque sont généralement équipés d'Eprom qui, à la différence des Eprom Flash, ne peuvent pas s'effacer électriquement mais uniquement à l'aide d'une lampe UV.

Il faut donc avoir recours au démontage (voir au dessoudage) de la puce avant de pouvoir lire les données avec un lecteur d'Eprom (type EMP20). Ensuite, les données sont modifiées, recodées si nécessaire puis réécrite dans une Eprom vide (neuve ou effacée) qui remplace l'originale.

En savoir plus    METHODE CLASSIC